Jean-Yves Le Naour

Guerre 1914-1918 - Histoire du XXe siècle

Page 2 of 9

Les compagnons de la Libération : Général Leclerc. Le serment de Koufra

Frédéric Blier / Jean-Yves Le Naour, Bamboo (Grand Angle), 2019, 56 p.
Fin 1940, le colonel Philippe Leclerc, aux ordres de de Gaulle, décide d’attaquer Koufra, une oasis libyenne située à plus de 1 500 km. La mission semble démentielle, car il faut traverser la ramla, un sable dans lequel les voitures s’enfonceront, puis la hamada, le reg, la roche mise à nu par le vent. Sans compter ces montagnes qui culminent à plus de 3 000 mètres. Le tout sans routes, sans cartes, sans points d’eau et avec le vent. Pourtant, avec 400 hommes et 56 véhicules, Leclerc va tenter l’impossible pour mettre en déroute l’armée italienne.


La guerre de tous les Français

Condon Cédric / Jean-Yves Le Naour, France 3, Point du Jour, Kilaohm Productions, ECPAD, 2018, 90 mn.

Visionnable à cette adresse : https://fr-fr.facebook.com/france3/videos/doc-la-guerre-de-tous-les-fran%C3%A7ais/1060553477461536/

Ce documentaire livre un récit du quotidien des Français pendant la Grande Guerre. Car la victoire de novembre 1918 fut avant tout celle d'un pays qui a su mobiliser ses ressources, ses bras et sa volonté. Elle doit son avènement à la foule des sans-grades, des obscurs, des anonymes. Dans cette première guerre totale, chacun tenait sa place : les enfants dans les écoles, les ouvrières dans les usines, les paysans dans les champs, les boulangers dans leurs ateliers, les députés dans les commissions parlementaires ou encore les maires dans leur commune ont, chacun à leur manière, opposé leur résistance à l'ennemi en fournissant les ressources nécessaires à l'effort de guerre.

Men of honor

Saul Dibb, 2018

Film labellisé par la mission centenaire : https://centenaire.org/fr/autour-de-la-grande-guerre/cinema-audiovisuel/men-honor-un-film-britannique-inspire-de-la-piece

La version française contient des bonus historiques exclusifs
Présentation des grandes périodes de la Guerre 14-18 par Jean-Yves Le Naour.

Jean-Yves Le Naour / Philippe Nivet, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Picardie : contexte historique et chronologie de la bataille de la Somme.

Bonus : un éclairage sur l'offensive allemande du printemps 1918 par Jean-Yves Le Naour

Verdun. Tome 3 : Les fusillés de Fleury

Holgado et Marko / Jean-Yves Le Naour, Bamboo (Grand Angle), 2018, 48 p.

Jean-Yves Le Naour passeur de la grande et de la petite histoire

Julie Ferval, Le Telegramme, 18 octobre 2018.
Dans sa dernière lettre à sa femme, le 11 juin 1916, le sous-lieutenant Gustave Herduin, fusillé sans jugement sur le champ de bataille de Verdun, clame son innocence. Pour son épouse Fernande commence alors une bataille judiciaire de longue haleine pour obtenir sa réhabilitation. Plainte contre les chefs qui ont condamné arbitrairement son mari, polémique de presse, scandale parlementaire, tout est bon pour alerter l’opinion et forcer la main au ministre de la Guerre qui ne veut pas rouvrir le dossier. L’histoire vraie de dix ans de combat, une histoire d’amour et de fidélité, au nom de la justice et de l’honneur.



Sur Charles De Gaulle

6 juin 1944 : Quand de Gaulle a dit non… aux Alliés, sur France inter, dimanche 17 juin 2018 à 21h00, dans l’émission de Stéphanie Duncan, «Autant en emporte l’histoire».

1940, l’homme qui a dit non, sur France inter, dimanche 25 juin 2017 à 21h00, dans l’émission de Stéphanie Duncan, «Autant en emporte l’histoire».

Charles De Gaulle, prisonnier des Allemands, sur France inter, dimanche 4 ocotbre 2015 à 21h00, dans l’émission de Stéphanie Duncan, « Autant en emporte l’histoire ».

Charles de Gaulle, tome 4 : 1958-1968. Joli mois de mai

Claude Plumail / Jean-Yves Le Naour, Bamboo (Grand Angle), 2018, 48 p.
Mai 1968. De Gaulle s'ennuie. Pour lui, il n'y a plus rien de grand à accomplir. Survient la crise estudiantine, sociale et politique qui secoue le régime et lui redonne l'envie d'en découdre. Se référant sans cesse à mai 1958 et à la façon dont, dix ans plus tôt, il a roulé les militaires, les pieds-noirs et les parlementaires de la IVe République, Charles de Gaulle pense facilement venir à bout des contestataires, avec la maestria politique dont il est coutumier. Mais rien ne marche.



La petite fille qui voulait voir la guerre

Christelle Galland / Jean-Yves Le Naour, Bamboo (Grand Angle), 2018, 48 p.
Un soldat qui meurt au front, c’est une famille dévastée à l’arrière. Clémence a 10 ans et vit à Charnay-Lès-Mâcon. Elle doit présenter un exposé à sa classe, mais n’a aucune idée de ce dont elle peut parler. En passant devant le monument aux morts, elle remarque son nom de famille. Elle a donc un ancêtre qui est mort pour la France pendant la Première Guerre mondiale. Le voilà son sujet d’exposé ! En cherchant dans le grenier de ses grands-parents, mais aussi dans les archives départementales, Clémence va faire connaissance avec son aïeul et découvrir une autre histoire de la Grande Guerre, celle que l’on ne voit jamais : celle de l’arrière, loin des tranchées.
« Older posts Newer posts »

© 2020 Jean-Yves Le Naour

Theme by Anders NorenUp ↑